• La Mairie de Bayangam

    La Mairie de Bayangam

    Bayangam est une commune du Cameroun située dans la région de l'Ouest et le département du Koung-Khi, en pays Bamiléké, à 291 km de Douala, 288 km de Yaoundé et 25 km de Bafoussam. C'est également un arrondissement. Read More
  • Les Etablissements Scolaires

    Les Etablissements Scolaires

    Plusieurs écoles primaires  Un CES, Un lycée technique  un lycée classique .  Pas d'enseignement supérieur les petits bayangams vont dans les diverses universités du Cameroun et de l'étranger.  Read More
  • Welcome to Bayangam

    Welcome to Bayangam

    Bayangam.com vous procure une interface graphique facile à utiliser ce qui vous permet la gestion et la publication de documents de médias et de vos articles.Cela vous permet également d'être en relation avec vos frères et soeurs de part le monde. Au delà de ces relations, vous pourrez donner sur ce site des informations susceptibles d'intéresser les membres de la communauté et leur faciliter la tâche dans la vie de tous les jours. Read More
  • La chefferie de Bayangam

    La chefferie de Bayangam

     La chefferie de bayangam     Read More
  • Le chef Bayangam

    Le chef Bayangam

    Le Chef POUOKAM II Georges DESIRE, le 13e de la Dynastie est au trône depuis le 5 avril 2001.Il est assisté de BAKAM Gerôme, son kuipou(adjoint) tout aussi jeune. A BAYAGAM, le Chef incarne le pouvoir. Dans l'administration de son royaume, il est aidé par les Kamveu et les 7 notables.
  • Les quartiers 2

    Bayangam compte 22 quartiers regroupés en 4 grands ensembles.                1. TOUEGOUE Touegoue Yenom Touegoue Touegoue Medjeu Touegoue Mpou Touegoue Bem Touegoue Pou           2. TCHALA Djeuve Kako Tomkeu Kagouongoué Ndemsim            3. KASSAP Tochom Kwoptim (Tanvi) Read More
  • Le Maire de Bayangam

    Le Maire de Bayangam

     Léopold Nouetsa est le nouveau maire.    C’est au cours d’un conseil municipal extraordinaire que le nouveau maire de la commune de Bayangam a été élu. C’était le vendredi 2 octobre 2015 au foyer de la paix de Kassap.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Les conditions de développement de bayangam

 Le concept d'infrastructures a un large champ de définition Une des causes du sous-développement tient au manque d’infrastructures matérielles bien que le pays yogam ait évolué . 

Read more...

Le même propos tenu pour l'eau peut l'être pour l'électricité. Plusieurs familles n'ont  toujours pas l’électricité et cela  représente un handicap sérieux pour leur développement.

Read more...

Le bas niveau d’éducation est un obstacle au développement et maintient la pauvreté. Le taux d’alphabétisation des adultes a Bayangam n'est surement pas connu.

Read more...

La mauvaise qualité de l’eau est un facteur de détérioration de la santé.  A Bayangam la moitié, ou plus, de la population n’a pas accès à un point d’eau aménagé.

Read more...

La santé est un facteur clé pour la croissance. Elle n’est pas seulement la conséquence du sous-développement. Elle en est également une des conditions pour en sortir.

Read more...

La femme Yogam

Tchouate Pepin:Camer.beTCHOUATE HETEU Pépin "Développer un programme en faveur de l’épanouissement de la femme vivant à Bayangam"  Monsieur Tchouate Hete Pépin est le président du conseil d'administration de l'association YOGAM. Une association qui regroupe les fils et filles du village BAYANGAM en Belgique.

Read more...

Dans le cadre des manifestations socioculturelles marquant la 21ème journée internationale de la femme, l’Association des femmes Bayangam de Douala lance dès ce dimanche 26 février une série d’activités qui s’étendront jusqu’au 4 mars.

Read more...
Les femmes Bayangam, Batoufam, Bandrefam et Bandjoun — pour ne citer que celles-là — se sont donné rendez-vous le 8 mars dernier à l’esplanade de la mairie de Kassap-Bayangam. Une première. Sous l’impulsion du délégué départemental de la Condition féminine, Read more...

Les femmes Bayangam, Batoufam, Bandrefam et Bandjoun — pour ne citer que celles-là — se sont donné rendez-vous le 8 mars dernier à l’esplanade de la mairie de Kassap-Bayangam. Une première. Sous l’impulsion du délégué départemental de la Condition féminine,

Ouest : La femme Bayangam s’attaque au VIH/Sida
 
 
 
 Flore MOUATCHA DDC/Koung-Khi
 [11/03/2004]

Bayangam (Koung-Khi) -Les femmes Bayangam, Batoufam, Bandrefam et Bandjoun — pour ne citer que celles-là — se sont donné rendez-vous le 8 mars dernier à l’esplanade de la mairie de Kassap-Bayangam. Une première. Sous l’impulsion du délégué départemental de la Condition féminine, Mme Marrah Epie, Bayangam a eu l’insigne honneur d’accueillir et de fêter la femme du Koung-Khi. L’euphorie et l’élégance étaient de mise. Il fallait absolument faire bonne impression, surtout lorsqu’on interpelle les consciences sur sa situation. Cette année, ce que femme a voulu à Bayangam, c’était de prendre effectivement conscience de l’existence du Sida. Car comme on l’a entendu dans différentes allocutions, le Sida n’est ni un poison lent, ni un mauvais sort ; la maladie est bel et bien là et il faut la combattre. Justement, une vaste campagne d’information et d’explication à travers causeries éducatives, table ronde et sensibilisation radiophonique a été menée à ce sujet pendant une semaine. A entendre la reprise en écho des enseignements reçus, l’on a tout de suite compris que le message était passé : "La femme sexe fort, productrice, reproductrice et agent de développement dit non au VIH/Sida". Virus redoutable et capable de venir à bout de ses efforts par inadvertance. Elle a ainsi pris l’engagement d’être fidèle à un seul partenaire, de promouvoir le changement de comportement pour une population responsable, de sensibiliser les tradipraticiens sur les inconvénients de l’utilisation des objets coupants non stérilisés et la pratique de l’autopsie traditionnelle. Des promesses que quelques observateurs qualifient déjà d’utopiques. Car pour eux, la lutte contre le Sida reste encore très urbaine et il faut des journées comme celle du 8 mars pour voir un bref déploiement dans l’arrière-pays. Autrement dit, tant qu’aucune action concrète et pérenne n’est menée dans la zone rurale, les résolutions prises sous la bannière de la 19e édition de la journée internationale de la femme resteront sans impact réel. En tout cas la réflexion sur le thème retenu cette année doit se poursuivre. Outre la présence des reines (maffo), la femme a bénéficié de l’attention des hommes. Le préfet qui présidait la cérémonie était entouré de ses proches collaborateurs, du chef supérieur Bayangam, des maires des communes rurales de Bayangam, Pété-Bandjoun et Djébem. Comme il est de tradition ici, les bébés nés en début d’année ont reçu des cadeaux des mains de Mme Sohaing Maffo Kam Colette.

 

0
0
0
s2smodern

Petites annonces lisye

Annonces Prix Etat Ville Date

lampe LUMINOX (Achats Ventes / Vente Autres)

lampe LUMINOX
lampe LUMINOX Reference: PBL 10126 AO Condition: New product lampe LUMINOX
40 000 CFA
Sur Place
Neuf
Yaounde
07-11-2017
par TYolland
Vu 37 fois

PACK LAMPE HALOGENE LITA 50W (Achats Ventes / Vente Autres)

PACK LAMPE HALOGENE LITA 50W
PACK LAMPE HALOGENE LITA 50W Reference: 625219 99 Condition: New product PACK LAMPE HALOGENE [...]
30 000 CFA
Sur Place
Neuf
Yaounde
07-11-2017
par TYolland
Vu 44 fois

SONY DCR-HC40E (Achats Ventes / Vente Autres)

SONY DCR-HC40E
SONY DCR-HC40E Reference: AP001 Condition: Used MEGAPIXEL-Gerät! Sony DCR-HC40E PAL Camcord[...]
35 000 CFA
Sur Place
Neuf
yaounde
07-11-2017
par Tkevine
Vu 43 fois

Recherche petites Annonces

CB connexion

Who's Online

Nous avons 43 invités et aucun membre en ligne

Les petites annonces yogam

lampe LUMINOX
(Achats Ventes / Vente Autres)

lampe LUMINOX
07-11-2017

PACK LAMPE HALOGENE LITA 50W
(Achats Ventes / Vente Autres)

PACK LAMPE HALOGENE LITA 50W
07-11-2017

SONY DCR-HC40E
(Achats Ventes / Vente Autres)

SONY DCR-HC40E
07-11-2017

Yogam en bref

Institutions
Le fondateur de la chefferie Bayangam est issu directement de la chefferie Bagam (de Fonkouo). Au début du 16ème siècle, la chefferie Bagam connue une succession difficile à la mort de FONKOUO. Ces mésententes engendreront Bayangam.
Des sauterelles ayant envahi le village et les voisins du village surnommèrent les habitants du village « pa yo gam » c
les allemands arrivèrent à Bayangam, instaurèrent les travaux forcés. Ce qui fut à l’origine de l’exode à Bayangam. Ce n’est que vers 1910 que la souveraineté de Bayangam est reconnue par les Allemands.
Economie
L’agriculture occupe la majorité des populations de la commune de Bayangam. D’après la DAADER, 90% des populations locales vivent de la terre. Cette agriculture porte sur une gamme variée de cultures reparties en cultures vivrières, maraîchères et pérennes.
Pratiquées de manière extensive, les cultures vivrières et maraîchères sont source de revenus pour les paysans.
de nombreux marchés périodiques. Les jours de ces marchés varient selon les semaines. On note dans les communautés la présence d’échoppes, boutiques et autres débits de boisson.
Géographie climat
La Commune de Bayangam est située dans la région de l’Ouest Cameroun entre le 5° 14’ et 5° 19’ de latitude nord et le 10° 14 et 10° 23,8’ de longitude Est. Elle partage le même territoire que l’Arrondissement de Bayangam. La superficie de cet espace territorial est estimée à 115 km².
Le climat est similaire à celui de l’ensemble de la région de l’Ouest Cameroun. C’est un climat de type équatorial qui comprend deux saisons : une longue saison de pluies (mi-mars – mi-novembre) et une courte saison sèche (mi-novembre - mi-mars).
La Commune de Bayangam est traversée par de nombreux cours d’eau (rivières et ruisseaux). Ces cours d’eau prennent leurs sources dans la zone montagneuse de Bayangam. On cite ci-dessous : - Kouoploué (7 km) ; - Makom (3 km) ; - Tchala (9 km).
Population
La commune de Bayangam a une population estimée à 30.000 habitants sur une superficie de 115 km². Cette population est repartie dans 3 groupements (Bayangam avec 44 km², Batoufam avec 38 km² et Bandrefam avec 28 km²).
La commune est traversée par la route nationale N° 4. Le transport est assuré sur cet axe par les voitures en partance pour Bafoussam, Yaoundé et Bangangté. A l’intérieur de la commune, le transport est assuré par les motos taxis et les voitures
On trouve dans la commune trois ets de micro finance à savoir : deux guichets de la mutuelle communautaire de croissance (MC2) dont l’une à Batoufam et l’autre à Bayangam ; un guichet du Crédit Coopératif Participatif du Cameroun (CCPC) à Bayangam et la Coopérative d’Epargne de Crédit et d’Investissement agricole du Cameroun (CECIAC) à Bandrefam.