Pour nous soutenir

dimanche, 19 avril 2009 17:43

Bayangam: Michel Mombio agressé par un Député

Written by
Rate this item
(0 votes)

Voici dépeints, tels qu’ils sont apparus le 13 décembre dernier, les officiants de la messe noire dont notre malheureux confrère est la victime sacrificielle depuis belle lurette ont encore sévi. Michel Mombio, le directeur de publication du journal ''L'Ouest Républicain'' a été agressé par Me Bopda, avocat au barreau du Cameroun, député à l’Assemblée nationale.

 

Mombio Michel:Camer.be En effet, ce jour, la victime se trouvait dans son village Bayangam ( région de l’Ouest) au lieu dit ancien péage, lorsqu’une cylindrée l’a serré de trop près risquant de l’écraser. Se retournant, il s'est approché du chauffard afin de s’informer sur son inconduite.

L’individu au volant n’était autre que Me Bopda, lequel a bondi et s’est livré à des voies de faits sur notre confrère. Selon ses dires, il s'est contenté de lui rappeler qu'ils n'ont rien en commun : bien qu'il respecte les orientations sexuelles de chacun, et qu'il n'est pas un pédé.

Selon des témoins qui ont vécu la scène, Michel Mombio s’apprêtait à emprunter un véhicule pour Bafoussam,lorsque cet avocat a appelé un gendarme qui passait par là. Ce dernier, un Maréchal des logis chef qui a refusé de se présenter, a approché  notre confrère et a demandé à l’identifier.

Se soumettant au diktat de cet homme en tenue, Michel M. lui a remis sa Carte nationale d’identité. Manifestement aux ordres de l’avocat et à son instigation, le gendarme qui doit appartenir à la brigade locale, a refusé de lui restituer sa pièce d’identité, laquelle reste illégalement entre ses mains.

Pour éviter de s’offrir en spectacle, Michel M. fut obligé de laisser tout tomber et de se rendre à Bafoussam.

Selon la victime, cette agression "barbare" dont il été l’objet, qui survient un mois à peine après sa libération, "est la preuve que Madeleine Tchuinté ministre camerounaise de la Recherche scientifique et de l’innovation, dont Bopda est l’avocat, ne désarme pas dans l’acharnement et la haine"  contre lui.

Non satisfaite de l’avoir fait emprisonner 14 mois injustement ajoute t-il, et sans doute déçue de ne l’avoir pas anéanti moralement, sa bande s’en prend désormais physiquement à sa personne.

Les membres de la famille Mombio sont harcelés quotidiennement, poursuivant en cela une attitude inaugurée par Me Souop, un autre de ses avocats qui, durant le procès qui l’a récemment opposé à Madeleine Tchuinté et en dehors du prétoire, s’en prenait bassement et gratuitement aux siens.

Me Bopda ne s’est pas gêné pour le menacer de mort. Pour Michel Mombio, il doit d’autant plus prendre cette menace au sérieux qu'il a  à faire à des gens prêts à tout pour le pouvoir et la gloriole.

Madeleine Tchuinté et ses sicaires seront donc tenus pour responsables de ce qui pourrait lui arriver, ou éventuellement à tout autre membre de sa famille, ajoute t-il.

© Correspondance : Rodrigue Ewanè
Paru le Vendredi 18-12-2009 12:11:05
Read 5080 times Last modified on mercredi, 16 août 2017 17:33

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

CB connexion

K2 User

Recherche petites Annonces

Who's Online

Nous avons 384 invités et aucun membre en ligne