Vous êtes ici dans le BLOG de Yogam Bayangam

 

Commune de Bayangam : Joseph Tamo gagne le duel de la succession de Dieudonné Wakam

Cameroun, Commune de Bayangam : Joseph Tamo gagne le duel de la succession de Dieudonn? Wakam :: CAMEROON Le président de l’Ojrdpc vient d’être élu premier adjoint au maire de la Commune de Bayangam à l’issue d’une session extraordinaire du conseil, en remplacement de Dieudonné Wakam, décédé.

Lire la suite : Commune de Bayangam : Joseph Tamo gagne le duel de la succession de Dieudonné Wakam

0
0
0
s2smodern

Pr Ambroise Kom : «Les batailles tribalo-ethnico-régionalistes ne nous intéressent pas à l'Universite des Montagnes»

Cameroun - Pr Ambroise Kom : «Les batailles tribalo-ethnico-régionalistes ne nous intéressent pas à l'Universite des Montagnes»
Click to jump to 'Le Jour'
YAOUNDE - 08 JUIL. 2013
© Honoré Feukouo | Le Jour
 22 Réactions 
Le 11 juin 2013, le Pr Jacques Fame Ndongo, ministre de l'Enseignement supérieur, a rendu publique une série d'arrêtés susceptibles de révolutionner la formation médicale au Cameroun. Ces textes, qui font suite au rapport de la commission Sosso, ont déjà fait couler beaucoup d'encre et de salive. ...

Pr Ambroise KOM
Photo: © Archives


Le 11 juin 2013, le Pr Jacques Fame Ndongo, ministre de l'Enseignement supérieur, a rendu publique une série d'arrêtés susceptibles de révolutionner la formation médicale au Cameroun. Ces textes, qui font suite au rapport de la commission Sosso, ont déjà fait couler beaucoup d'encre et de salive. Mais jusqu'à présent, le leader des Ipes dans ce secteur, à savoir l'UdM, est resté prudent. Aujourd'hui, nous ouvrons nos colonnes au vice-président de l'Université des Montagnes (Udm) de Bangangté, le Pr Ambroise Kom, qui analyse les mutations en cours. 


Vous avez pris part le 31 mai dernier à la cérémonie de restitution du rapport de la commission d'évaluation des institutions publiques et privées de formation médicale au Cameroun. Quelles sont votre lecture de ce rapport et ses recommandations ? 

Publier un rapport d'évaluation dans un environnement où l'on est si peu habitué sinon réfractaire aux remises en question, au jugement critique est en soi une petite révolution. Et je n'ai pas manqué de le souligner publiquement dans l'hommage qu'à l'occasion j'ai rendu au Ministre de l'Enseignement supérieur (Minesup) pour cette innovation. Le rapport est exhaustif et sans complaisance à l'endroit des établissements publics et privés visités. Même l'Université des Montagnes (Udm) qui s'en tire plutôt bien, tant son modèle académique est original et ses équipements pédagogiques nettement au-dessus du lot, reçoit des recommandations pertinentes pour l'amélioration de son offre éducative. Et comme l'a souligné le Minesup, les meilleurs ne sont plus ceux qu'on croyait : « A priori, dit-il, on peut penser que les établissements publics sont les meilleurs. Or ce n'est pas le cas » (CT,03/06/2013). C'est donc un nouveau jour qui semble se lever sur l'Université camerounaise qui devra s'habituer à l'émulation, surtout maintenant que le privé est entré dans la danse avec chacun une identité spécifique à défendre. 
0
0
0
s2smodern

Une bayangam aux commandes à Bafoussam 3ème

jeudi, 16 mai 2013 18:07

Préfectorale: Une femme (Bayangam) aux commandes à Bafoussam 3ème

Écrit par  Robert Nkaké
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Agée de  36 ans, Liliane Flore Tchuinté Tsémo entend impulser un souffle nouveau à cet arrondissement où la déchirure des élites politiques règne en maître.

La vague des installations des sous-préfets récemment nommés par le chef de l’Etat se poursuit dans les différents départements de la  région de l’Ouest. Surtout ceux les plus concernés par ces mouvements dans la préfectorale. C’est ainsi que le cap a été mis sur Bamougoum, où la localité située à quelques encablures du  centre ville de Bafoussam, a connu une mobilisation générale des fils et filles du coin, venus des quartiers et groupement environnants, pour saluer leur sœur et fille qui vient de prendre fonction. La journée du 10 mai dernier a reçu une coloration tout à fait particulière, du fait de l’installation d’une femme à la tête de l’arrondissement de Bafoussam 3ème, ce qui n’arrive pas très souvent, surtout lorsqu’il s’agit d’une femme [respect de l’aspect genre oblige]. Cet arrondissement quant à lui, est resté orphelin depuis le départ de Christian Ernest Ebelle, promu préfet dans le département du Ndé, à Bangangté. L’élue du jour était jusqu’à sa nomination, premier adjoint préfectoral à Abong-Mbang. Elle est épouse et mère, aux côtés de M. Atangana Essomba.  Nommée par décret présidentiel du 22 avril 2013, la fille du footballeur émérite de Raçing de Bafoussam, Serge Alain Tsémo est plus qu’une étoile filante mais brillante. Originaire de Bayangam elle a vu le jour  le 26 novembre 1977. Après l’obtention de son Cepe en 1989, et son Bac en 1998, cette ancienne élève du collège St Thomas d’Aquin de Bafoussam s’est aussitôt inscrite à l’université de Dschang où elle obtient une Licence en droit et science politique (2004), puis une maîtrise deux ans après. En 2006, elle est cadre contractuelle à l’Institut de Recherche pour le développement (Irad), de Yaoundé. C’est de là qu’elle décroche son concours d’entrée à l’Enam en 2010. Son dynamisme augure déjà des lendemains meilleurs  
«Vous avez vu l’engouement, nous attendons beaucoup d’elle, dans le domaine de la sécurité, notamment pour la lutte contre la criminalité. Elle doit amener les élites à travailler, à investir pour encourager le sous préfet dans sa lourde et délicate mission. Pour que l’ordre règne, elle doit être à l’écoute de la population, et pour être à la hauteur de sa tâche, impulser les chefs traditionnels à s’impliquer  dans la lutte contre l’insalubrité pour assurer le bien-être de la population», a recommandé le préfet  de la Mifi, Tangwa Joseph Fover. Pour mieux faire son travail, elle a besoin de mettre en pratique une feuille route telle que dressée par le préfet. Bien avant, l’on écouté l’allocution du maire Bernard Tchanou, il en est de même pour les différentes phases protocolaires allant jusqu’à la revue des troupes. Séance tenante il a eu une flopée de cadeaux, comme c’est très souvent le cas lors des circonstances pareilles. Une phase qui a cédé sa place à un défilé des troupes composées des militaires, gendarmes, policiers et corps du personnel de l’administration pénitentiaire.
0
0
0
s2smodern

Crimes rituels de Mimboman - Emmanuel Nono: Le présumé commanditaire en chef

Crimes rituels de Mimboman - Emmanuel Nono: présumé commanditaire en chef
La Nouvelle
Yaoundé, 1er avril 2013
© F.O. et A.M.B. | La Nouvelle
5 Réactions
Malgré la négation de faits par son bras séculier, les éléments de la Police Judiciaire se sont rendus à la cossue résidence d'Emmanuel Nono à Bastos. Avec à la clé des découvertes troublantes.
Le constat semble aujourd'hui clair, Emmanuel Nono est le suspect N°1 de cette affaire des crimes rituels perpétrés sur des jeunes filles aussi bien à Bafoussam qu'à Yaoundé. Selon des sources, au cours d'une perquisition effectuée dans son domicile, son épouse, Mme Magne épouse Nono Marie, a confirmé les déclarations de l'homme de main, Tahoc Mongho. Elle aura ainsi déclaré que son mari a voyagé depuis le 14 janvier 2013 pour la signature d'un contrat de création d'une société de transport aérien dénommée «Lyna Air» dont les bureaux sont basés à Douala. Né vers 1947 à Bayangam, Emmanuel Nono est titulaire de la carte nationale d'identité N°103969388 délivrée le 9 septembre 2003 et sur laquelle il a pour profession ingénieur. Dans l'entourage de celui-ci, l'on indique que c'est un homme d'affaires multidimensionnel qui a dirigé la société Renault Cameroun il y a de cela plusieurs années. Propriétaire de nombreuses affaires, il serait à la tête d'une société agréée dans la vente de billets d'avion dénommée «Safar Tour, Village du bien-être». Gérant d'une station service Oil Lybia, son homme de main lui apporte tout son soutien. Seulement, des documents saisis lors des perquisitions au domicile d'Emmanuel Nono, de nos sources très bien renseignées, découvrent qu'Emmanuel Nono, alors Directeur de la Société SODAC en 2005, avait été convoqué par le Bureau National Interpol qui avait d'ailleurs lancé contre lui un avis de recherches. De l'exploitation du document de mise en demeure à lui adressé par le Directeur Général de Crédit Agricole SCB¬Cameroun, en date du 5 novembre 2009, on relève qu’Emmanuel Nono, par le biais d’une de ses multiples sociétés écrans, en l’occurrence la Société Ellery-Cameroun, a graduellement contracté des dettes dont le montant global se chiffre à 776 000 000 de FCFA. Selon des sources proches du dossier, ce fait pourrait démontrer à suffisance de la moralité douteuse de cet homme d'affaires à multiples casquettes. La grande curiosité au cours de cette perquisition aura été la découverte d'une bouteille contenant un liquide clair et à l'extérieur duquel on peut lire en anglais «this cleaning fluid is poisinous and flammable. Avoid contact with eyes and inhalation. Keep out of rea¬ch from children». Traduction approximative: «ce liquide de nettoyage est toxique et inflammable. Eviter tout contact avec les yeux et le nez. Ne pas laisser à la portée des enfants». Est-ce ce liquide qui était utilisé par les assassins au cours de leurs différentes opérations? Toujours est-il que mis au parfum du déroulement des évènements dans le pays, Emmanuel Nono aurait délibérément prorogé son séjour en France où il simulait des multiples rencontres d'affaires. Il a été rattrapé par la suite par la police.


0
0
0
s2smodern

DESCENTE AUX ENFERS: UN RAS-LE-BOL GÉNÉRAL CONTRE LES MÉTHODES DE MADELEINE TCHUENTE, FOTSO ET CONSORTS

DESCENTE AUX ENFERS: UN RAS-LE-BOL GÉNÉRAL CONTRE LES MÉTHODES DE MADELEINE TCHUENTE, FOTSO ET CONSORTS PDF Imprimer Envoyer
Écrit par cameroon-infos
Samedi, 13 Avril 2013 20:31
tchuinte-madeleineQuelque chose est en train de changer à l'Ouest, comme le témoigne le fait qu'à la sortie des différentes réunions, notamment celle présidée par Fotso Victor au sujet de l'attitude à adopter par ce parti pour l'élection des sénateurs de la région, ce sont les membres du RDPC qui se précipitent sur le téléphone pour donner des informations précises à la «feuille de choux » que nous sommes. On note dans leurs propos un ras-le-bol général. «Fotso Victor ne va plus nous utiliser pour régler ces petites affaires», a-t-on entendu. «Madeleine Tchuinte vaut quoi pour venir menacer les gens?». Ils ont raison, même s'ils ne doivent s'en prendre qu'a eux-mêmes: comment des gens dotés de discernement peuvent-t-il militer dans un parti aussi liberticide que le RDPC qui n'a d'ailleurs de parti que le nom?


Une attitude récurrente

Même en Union Soviétique de triste mémoire ou encore en Corée du nord, on a vu ce qui se trame à l'Ouest. Qu'un ministre du Gouvernement déclare en public qu'ils ont les moyens de savoir qui a voté pour le SDF, et surtout les volontés de sévir, est tout simplement extraordinaire. Que l'on en soit à voir comment trouver de l'argent pour corrompre ses propres camarades de parti pour voter contre le SDF dont le crime est d'avoir mis en compétition une liste qui regroupe l'ensemble des composantes de la région relève de la psychiatrie.

Que Madeleine Tchuinte, Fotso Victor et tous leurs semblables du RDPC nous disent ce qu'ils ont fait pour la région depuis qu'ils sont dans ce parti au pouvoir depuis des décennies. Dans la vie, il n'y a pas que l'argent. Un peuple doit être fier de ses représentants: lorsque Paul Biya met en prison le fils du milliardaire de Bandjoun Fotso Victor qui bombait le torse en prétendant être l'ami personnel du Chef de l'Etat, ce dernier signe une motion de soutien à son «dieu» vivant. Lorsque par un mig mag extraordinaire, la liste de l'Ouest aux élections sénatoriales est disqualifiée, il signe une autre motion de soutien. On devrait nommer ce monsieur conseiller spécial à la Présidence de la République chargé des motions de soutien, tant il les signe «plus vite que son ombre».

Peut-on être fier de Madeleine Tchuinte à la tête du Ministère de la Recherche Scientifique dont le ministère n'a jamais rien trouvé modifiant le quotidien des Camerounais, faute de n'avoir pas cherché? Cette dame ne conçoit la politique qu'en termes de profits personnels et autres petites magouilles électorales. Qu'elle nous donne son bilan dans l'amélioration du mieux être des Camerounais en général et des Bamiléké en particulier. De toutes les façons, elle prendra sa retraite en même temps que Paul Biya, preuve de son peu de consistance politique


width=
0
0
0
s2smodern

Petites annonces lisye

Annonces Prix Etat Ville Date

lampe LUMINOX (Achats Ventes / Vente Autres)

lampe LUMINOX
lampe LUMINOX Reference: PBL 10126 AO Condition: New product lampe LUMINOX
40 000 CFA
Sur Place
Neuf
Yaounde
07-11-2017
par TYolland
Vu 256 fois

PACK LAMPE HALOGENE LITA 50W (Achats Ventes / Vente Autres)

PACK LAMPE HALOGENE LITA 50W
PACK LAMPE HALOGENE LITA 50W Reference: 625219 99 Condition: New product PACK LAMPE HALOGENE [...]
30 000 CFA
Sur Place
Neuf
Yaounde
07-11-2017
par TYolland
Vu 278 fois

SONY DCR-HC40E (Achats Ventes / Vente Autres)

SONY DCR-HC40E
SONY DCR-HC40E Reference: AP001 Condition: Used MEGAPIXEL-Gerät! Sony DCR-HC40E PAL Camcord[...]
35 000 CFA
Sur Place
Neuf
yaounde
07-11-2017
par Tkevine
Vu 283 fois

Recherche petites Annonces

CB connexion

Who's Online

Nous avons 1131 invités et aucun membre en ligne

Les petites annonces yogam

lampe LUMINOX
(Achats Ventes / Vente Autres)

lampe LUMINOX
07-11-2017

PACK LAMPE HALOGENE LITA 50W
(Achats Ventes / Vente Autres)

PACK LAMPE HALOGENE LITA 50W
07-11-2017

SONY DCR-HC40E
(Achats Ventes / Vente Autres)

SONY DCR-HC40E
07-11-2017